Sécurité / secourisme

Faut-il avoir peur de la noyade sèche ?

Vous êtes très nombreux(ses) à me poser des questions sur la noyade sèche et à vous inquiéter à ce sujet. Il faut savoir que ce terme de noyade sèche ou à retardement s’est répandu suite à un accident d’un petit garçon de 4 ans qui est décédé après avoir “bu la tasse” hors aucune trace d’eau n’a été retrouvée lors de son autopsie. Depuis, l’idée d’une noyade indétectable est apparue et hante l’esprit des parents.

Selon les médecins, la noyade sèche au cours de laquelle l’enfant va bien et décède subitement n’existe pas. Il y a des signes visibles qui vous alerteront en amont.

La noyade sèche ne survient pas comme ça”, indique le médecin-chercheur, spécialiste de la question. La noyade dite sèche — ce qui n’est pas un terme médical — est en fait une complication d’une noyade classique, même si celle-ci peut d’abord paraître sans gravité. Ce qui se passe, concrètement, c’est une irritation des poumons, voire une infection, déclenchée par l’eau inhalée ou ingurgitée. En entrant dans les poumons, l’eau dissout le surfactant pulmonaire, une substance qui tapisse les alvéoles et permet les échanges gazeux avec le sang. Dans tous les cas, rappelle le Dr Michelet, “une noyade sans eau dans les poumons, c’est impossible !” Or s’il a du liquide dans les poumons, “l’enfant va tousser”. Dans ce cas, et même si cela paraît peu signifiant, “il faut qu’il soit vu par un secouriste, un pompier ou un médecin, capable d’évaluer la nécessité d”une surveillance”. (source Sciences et avenir)

Quels sont les signes d’une noyade dite “sèche” ou secondaire ?

Contrairement aux idées reçues, la noyade secondaire n’est pas indétectable et elle peut être évitée si vous êtes attentif aux signes suivants :

  • Fatigue inhabituelle
  • Toux grasse ou sèche
  • Respiration sifflante
  • Cyanose (lèvres bleues)
  • Ventre gonflé
  • Diarrhées / vomissements
  • Des bulles au coin de la bouche
  • Visage blanchâtre / grisâtre
  • Changement de comportement ( manque de motivation / pas dans “son assiette”…)

Que faire si on suspecte une noyade secondaire ?

La grosse erreur est de dire “on verra demain”. Mieux vaut aller à l’hopital pour rien, plutôt que de risquer la mort. Car en effet, sans prise en charge, la mort est inévitable. Si vous remarquez le moindre signe, rendez-vous aux urgences et expliquez la situation. Si vous êtes sur une plage ou en piscine, aller voir les maîtres-nageurs, ils vous prendront en charge en attendant les secours.

N’ayez plus peur de la noyade dite “sèche”. Si vous faites attention à ces signes environ 72h après que votre enfant ait bu la tasse, il n’y aura aucun souci.

Si vous souhaitez être accompagné(e), être rassuré(e) et sentir votre enfant en sécurité lors de apprentissage, n’hésitez pas à réserver un accompagnement personnalisé.

Vous pouvez aussi télécharger le guide de natation ou le carnet du nageur de votre enfant en cliquant sur les liens.

Profitez de ces moments avec vos enfants et n’hésitez pas si vous avez des questions.

À très vite,

Emeline

(1) Comment

  1. […] vous conseille d’aller lire mon article sur la noyade sèche qui pourra certainement vous rassurer […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.