Apprendre à nager

La motricité libre aquatique

Comme sur terre, la motricité libre apporte de nombreux bienfaits à nos bébés. Laissez-moi tout d’abord vous expliquer ce qui se passe chez les bébés dès leur naissance. D’après plusieurs études, on sait maintenant que les bébés naissent avec des attentes par rapport leur environnement. Ils savent certaines choses qu’ils ont pu remarquer et attendent de les verifier en observant. Un bébé étudie sciemment son environnement et confirme constamment les attentes qu’il a pu avoir.

Afin de confirmer ou non son attente, un bébé va faire des essais pour comprendre comment les choses fonctionnent.

La motricité libre aquatique : quels sont les bienfaits ?

La motricité libre aquatique possède de nombreux bienfaits. Comme expliqué plus haut, c’est en faisant des essais que bébé va comprendre comment fonctionne son environnement. C’est exactement ce qui va se passer si vous le laissez libre de ses mouvements dans l’eau. Bébé va tester, il va comprendre comment se déplacer dans l’eau, il va comprendre qu’il flotte, il va comprendre que s’il met sa bouche dans l’eau, de l’eau rentre dedans…

La motricité libre aquatique va permettre à bébé de lui donner confiance en l’élément et en lui. Il va se rendre compte qu’il possède toutes les capacités pour savoir gérer son corps dans l’eau.

La motricité libre aquatique va développer de nouvelles connexions neuronales chez votre enfant. Sachez que plus votre bébé teste et découvre des choses, plus les connexions neuronales se créent. Lorsque que bébé est confronté fréquemment aux mêmes situations, les connexions neuronales vont rester. C’est ainsi que l’apprentissage se fige.

La motricité libre aquatique permet à votre enfant de se mettre en sécurité car il aura compris les limites de l’élément. Un enfant qui a été en motricité libre n’aura pas l’idée de sauter dans l’eau seul, il ne boira plus l’eau de la piscine… Il aura fait ses expériences en toute sécurité, sous votre surveillance et saura ce qu’il est capable de faire ou non.

La motricité libre aquatique : comment s’y prendre ?

Il n’y a finalement rien de plus simple. Dès lors que votre enfant a pied, vous le laissez évoluer sans aucun flotteur et sans vos bras. Vous restez toujours près de lui et sous votre haute surveillance afin qu’il soit en sécurité. C’est la PRIORITÉ ! Vous le laissez découvrir l’élément par lui-même et ce quelque soit son âge. Il va marcher à quatre pattes, se mettre debout, allongé, téter l’eau… On le laisse faire tout en accompagnant.

Si votre enfant n’a pas pied, je vous conseille de le garder dans vos bras en lui expliquant que c’est à lui de s’accrocher à vous. C’est également une manière de favoriser sa motricité. Si vous êtes en piscine privée ou dans votre baignoire, vous pouvez utiliser un tee-shirt afin que bébé s’accroche plus facilement.

Voici une vidéo qui explique très bien comment mettre en place cette motricité libre aquatique. Vous pouvez le faire dès lors que votre enfant a pied et quelque soit son âge. (Dès lors qu’il est capable de se mouvoir, avant on pratique le bain libre, jusqu’à ce qu’il sache nager 😉

À très vite pour de nouvelles infos aquatiques 😉

Je vous embrasse

Emeline

Leave a Reply

Your email address will not be published.